Orthodontie : À quel âge consulter un orthodontiste ?

0
357

Un cabinet d’orthodontie est indispensable lorsque vous constatez une anomalie au niveau de vos dents. Voulez-vous que votre traitement orthodontique soit le plus efficace et le plus court possible ? Il vous faudra une intervention faite au bon moment. Le traitement ne doit donc pas être commencé ni trop tôt, ni trop tard. L’intervention doit également tenir compte de la tranche d’âge, enfance, adolescence ou âge adulte. 

Quand consulter ? 

L’inquiétude des parents et leur souhait de faire consulter un spécialiste orthodontiste dans le but de palier les problèmes dentaires chez l’enfant est compréhensif.  En effet, il n’est pas rare de voir apparaître ces problèmes chez l’enfant dès son plus jeune âge. Dans ces genres de situations, il est conseillé de s’adresser à un cabinet d’orthodontie. Ainsi, lorsque vous remarquez que votre enfant présente des anomalies dentaires dès 4 ou 5 ans, il faut impérativement consulter. C’est un cas urgent ! En commençant le traitement le plus tôt possible, vous pouvez être sûr que le résultat sera optimal. Cependant ces genres de traitements précoces ne sont pas fréquents. 

Il peut arriver d’opter pour un traitement orthodontiste préventif chez l’enfant. Ceci peut faire suite aux mauvaises habitudes de votre enfant entre 6 et 8 ans. S’il aime sucer son pouce par exemple. Si le patient bénéficie de ce traitement, cela lui évitera de porter un appareil dentaire lorsqu’il deviendra adulte. Il y a également une tranche d’âge pendant laquelle il faut se rendre dans un cabinet d’orthodontie au besoin, entre 6 et 11. Cette période est appelée la phase d’interception. En effet ce type de traitement intervient en denture mixte.

Votre enfant pourra se faire extraire une ou plusieurs dents de lait. Le spécialiste peut décider de lui fixer un appareil dentaire amovible ou non selon l’état de sa dentition. Le mérite du traitement d’interception est qu’il évite que le problème s’aggrave en l’arrêtant. En plus, votre enfant aura une croissance plus optimale de sa dentition. Vous pouvez aussi effectuer un traitement orthodontique entre 11 et 16 ans : c’est la phase de construction. Pour les patients entrant dans l’adolescence, le cabinet d’orthodontie peut procéder à la pose de plusieurs bagues de fixation dentaires. Il faut noter qu’à partir de 20 ans, les bagues ne corrigent plus tous les problèmes dentaires. Visitez le site Astuce Santé pour des conseils se référant à l’entretien de vos dents.

Remboursement du traitement orthodontique 

Vous voulez en savoir plus sur la question du remboursement du traitement orthodontique ? Sachez que les conditions de prise en charge des frais liées varient dépendamment de l’âge l’enfant. De plus, le processus de soins est un autre facteur clé. Vous devez aussi savoir que la Sécurité Sociale ne rembourse pas les soins à 100 %. En désespoir de cause, la meilleure idée serait de se tourner vers une mutuelle santé.

Lorsque vous sollicitez les services d’un cabinet d’orthodontie, le coût de la consultation représente 23 €. La prise en charge d’un remboursement par la Sécurité sociale est de 70 %. Ainsi, vous ne payerez à la fin des examens orthodontiques que 16,10 €. En outre les radios faites au cours du traitement sont également couvertes par la Sécurité Sociale. Le remboursement des frais liés à l’orthodontie se fait à deux conditions. La première est que les soins d’orthodontie commencent avant l’âge de 16 ans. La seconde se réfère au fait que les soins d’orthodontie fassent l’objet d’un accord préalable de la part de la Caisse d’Assurance Maladie. La Sécurité Sociale ne prend plus en charge vos traitements orthodontiques lorsque l’enfant dépasse l’âge de 16 ans.

Coût de l’orthodontie

Le coût du traitement lorsque vous vous rendez à un cabinet d’orthodontie varie entre 600 et 1200 €. En effet, les prix sont fixés librement par les cabinets. Ils peuvent augmenter selon le type de thérapie pour lequel vous optez. Cependant les traitements orthodontiques pour les plus démunis sont pris en charge grâce à la Couverture Maladie Universelle.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here